Il y a mille et une raisons de vouloir tricher et de prendre un amant mais cette situation peut être délicate. Voici donc quelques règles de base pour éviter les affrontements avec votre mari-conjoint.

 

La règle du flou

Ne jamais donner trop de détails pour éviter les recoupements. Ainsi, dites : « Chéri, aujourd’hui je vais faire les courses, aller au gym et peut-être à la bibliothèque. »

La règle de la désinformation

Cette technique très subtile consiste en un mensonge annoncé à l’avance, vous préparant ainsi le terrain pour vos futures rencontres. Donc, si vous prévenez votre mari que vous avez des cours de chant choral le samedi matin, il s’habituera à votre absence. Vous pourrez même prétendre que vous partez en tournée avec la troupe, de temps en temps. De cette façon, vous vous payerez des week-ends d’évasion avec votre amant. Même chose pour le gym… Vous devez d’abord vous inscrire et y aller quelques fois pour connaître les lieux et les gens. En plus, c’est excellent pour la forme. Au bout d’un certain temps, quand vous préférerez vous faire sauter par un athlète sur un doux matelas plutôt que de faire du step, vous direz : « Chéri, je vais au gym ». L’excuse est d’autant plus plausible qu’il est habitué à vos absences. Dans les deux cas, vous devrez aussi passer sous la douche avant de rentrer au bercail. Au retour, on remarquera vos belles joues roses dues à ce sang de femme chaude qui circule dans vos veines.

avoir un amant et un alibis

La règle de la cohérence

Dans votre scénario, tout doit se tenir. Les contradictions sont à éviter. Ainsi, si vous prétendez que vous étiez au concert, il serait bien de vérifier s’il a bel et bien eu lieu. Il vaut mieux utiliser un concert comme prétexte qu’un film parce que votre conjoint pourrait avoir envie que vous lui racontiez le scénario. Bien entendu, pour éviter d’éveiller son intérêt, choisissez un film de filles.

La règle de la preuve

Avoir une ou deux complices sur le coup. Par contre, il est important de bien les choisir et de s’assurer qu’elles n’ont pas d’intérêt pour votre chum et qu’elles ne picolent pas trop. Puis, il faut être certaine qu’elles raconteront toutes la même histoire. Il est toujours préférable de faire une répétition pour vérifier les menus détails.

La règle du demi-mensonge

Cela consiste à dire une demi-vérité et un demi-mensonge. Pratique pour celles qui n’ont pas une imagination débordante. Vous utilisez une histoire vraie, en escamotant les parties croustillantes.

La règle de la bonne conscience

Ne jamais se laisser démonter et s’excuser. Une bonne menteuse a toujours raison. Si vous avez mauvaise conscience, sachez que tout le monde ment un jour ou l’autre. Tous les psychologues sont d’accord pour dire qu’une vie transparente, dénuée de mensonge, serait insupportable. Certains vont même jusqu’à penser que le mensonge comme l’ adultère peuvent être héréditaires. Aussi, on raconte que les hommes mentent et trichent beaucoup plus que les femmes.

Voilà!

Enfin,  j’espère que ces petits alibis pourront vous être utiles. Dans le livre 1 001 bonnes raisons de prendre un amant, vous trouverez d’autres jolis mensonges et des excuses bidon que quelques aventurières ont eu la gentillesse de confier à l’auteur. Cependant, si jamais vous décidez d’utiliser quelques-unes de ces excuses, ne laissez pas traîner ce livre sur votre table de chevet! Et surtout, n’oubliez pas notre règle d’or : éviter de ramener l’amant à la maison. Pourquoi faire entrer le renard dans la bergerie quand vous habitez avec le grand méchant loup. Vous aimez le trouble?

Vous songez à tromper votre conjoint ou mari ? Sachez qu’il y des services de rencontres spécialisés dans ce domaine pour des relations extra-conjugales comme le très populaire aux États-Unis: Ashleymadison.com. ainsi que Rencontresecrète.ca

Autres ressources intéressantes à lire aussi: