“Il me trompe. Plus rien ne sera comme avant!” Faut-il souffrir en silence, se battre pour sauver son mariage, ou engager une procédure de divorce?

Au moment de vous marier, réfléchissez avant d’imiter Marie, qui avait déclaré à l’homme de sa vie: “S’il t’arrivait d’avoir une aventure d’une nuit, ce n’est pas grave, mais je ne veux pas le savoir!” Une facture d’hôtel oubliée par mégarde, le relevé d’une carte de crédit, l’indiscrétion d’un collègue, un coup de fil anonyme… les secrets les mieux gardés finissent par être éventés. Le jour où Marie a appris que Eric la trompait, le ciel lui est tombé sur la tête:

“J’ai cru crever. Jamais je n’ai souffert autant. En fait, l’aventure d’une nuit s’était transformée en une liaison qui a duré deux ans. Je m’en veux terriblement, car je me rends compte aujourd’hui qu’en fermant les yeux à l’avance sur un possible dérapage, je lui ai donné un feu vert qu’il ne s’est pas privé d’exploiter. J’ai été stupide et naïve. Mon mari travaillait de plus en plus tard le soir, parfois il était pris même le week-end. Ces signes auraient dû me mettre la puce à l’oreille, mais comme il se montrait amoureux et très attentionné, je ne me suis doutée de rien. Quand j’ai appris la vérité sur cette histoire, je me suis sentie humiliée. Ce n’était pas un dérapage, mais une trahison. J’étais furieuse et désespérée. Il me semblait que nos dix ans de mariage étaient bons à jeter à la poubelle. J’étais trop fière pour me livrer à un chantage du style “C’est elle ou moi, à toi de choisir”. J’ai fait changer les serrures de l’appartement et appelé mon mari à son bureau pour lui dire que ses valises étaient sur le palier et que je demandais le divorce. Deux jours plus tard, nous nous sommes rencontrés pour discuter. Eric pleurait et me suppliait de lui pardonner et de revenir sur ma décision. Il m’a dit qu’il m’aimait, qu’il avait rompu avec sa maîtresse et qu’il ne supportait pas l’idée de nous perdre, moi et les enfants. J’ai accepté de passer l’éponge. Moi aussi, je l’aime. Nous avons repris la vie commune. Eric m’a juré qu’il avait compris la leçon et qu’il ne prendrait plus jamais le risque de détruire notre mariage par une infidélité. Je le crois… sans le croire. Cette histoire date de cinq ans. Je suis heureuse que nous ayons pu sauver notre couple et notre famille. Eric est aux petits soins pour moi. Mais je dois avouer que même si je lui ai pardonné, je ne pourrai plus jamais lui faire entièrement confiance. Je le surveille discrètement, et cela me fait horreur. Quelque chose d’important a été brisé entre nous. Cela dit, quand je vois ce qui se passe autour de nous, je pense que je dois être reconnaissante. Il y a tant d’hommes qui n’assument pas leurs responsabilités…”

couple-relation
Même lorsqu’elle ne conduit pas au divorce, la découverte d’une infidélité provoque une crise dont les séquelles mettent longtemps à disparaître. Les statistiques montrent que si l’infidélité n’est pas l’apanage des hommes, ceux-ci sont nettement plus nombreux à mener une double vie et à estimer que “pour un homme, ce n’est pas la même chose”. Les femmes sont d’un autre avis. La plupart d’entre elles n’acceptent plus de subir en silence les incartades d’un mari volage. Dans la majorité des cas, ce sont elles qui demandent le divorce. Avant d’en arriver à cette extrémité, ce sont elles aussi qui, le plus souvent, cherchent à trouver une solution aux problèmes du couple en recourant à la thérapie conjugale: une telle démarche peut aider les conjoints à prendre du recul par rapport au tumulte émotionnel qui met en péril leur mariage, à en comprendre les causes, à comparer leurs attentes mutuelles et à envisager les possibilités de poursuivre leur vie commune.

 

Que l’homme s’offre des aventures passagères ou qu’il vive une liaison de longue durée, pour l’épouse trompée, la souffrance est la même. Le doute aussi: comment savoir si cela ne se reproduira pas et si son mari, malgré ses promesses, ne finira pas par la quitter un jour pour une autre?

Gloria Harris et Rona Subotnik, deux psychologues américaines pratiquant la thérapie conjugale et familiale, ont écrit un livre analysant les mécanismes de l’adultère et permettant de mieux évaluer les chances de reconstruire un couple sur des bases plus solides(1). Constatation: les aventures extraconjugales surviennent de préférence lors des crises de transition. Chaque individu et chaque couple traversent inévitablement des moments difficiles qui exigent une remise en question et une adaptation à une situation nouvelle. Une naissance, un décès, un changement d’emploi, le chômage, des problèmes de santé, la rébellion d’un adolescent, des difficultés financières, le vieillissement, la retraite… ces moments de la vie peuvent être vécus différemment par chacun des conjoints et donner lieu à des malentendus. Ils sont une source d’angoisse que chacun tentera d’apaiser à sa manière.
Pour se rassurer, certains éprouvent le besoin de vérifier leur capacité de séduction auprès d’un autre partenaire. Il s’agit souvent d’une fuite visant à échapper à des responsabilités trop pesantes ou à des conflits. Incapables d’établir un échange satisfaisant au sein de leur couple, ils cherchent ailleurs la compréhension qu’ils ne trouvent plus dans leur propre foyer. Lorsque l’infidélité se produit dans un tel contexte, celle-ci peut être l’occasion – douloureuse mais finalement positive – d’analyser et de comprendre les raisons qui ont conduit les conjoints à s’éloigner l’un de l’autre. D’envisager un nouveau départ en modifiant les règles du jeu.

 

Parmi les facteurs semblant favoriser l’infidélité, il faut citer également l’évolution personnelle de chacun des conjoints, qui modifie le contrat tacite passé au moment du mariage. Une jeune femme qui manque de confiance en elle peut choisir pour compagnon de vie un homme fort, à qui elle laisse le soin de prendre toutes les décisions importantes. Lui, en échange du pouvoir, lui offre sécurité et protection. Les années passent. Cette femme est devenue mère. Professionnellement, elle a progressé. Devenue plus mature, plus autonome, elle se met à commenter les décisions de son mari. Elle veut avoir son mot à dire, et demande à ce que son avis soit pris en compte. Autrefois soumise, elle souhaite désormais partager les responsabilités. L’homme peut vivre très mal le changement intervenu chez son épouse. Privé de son rôle d’homme tout-puissant, c’est lui, du coup, qui se sent désécurisé. Parce qu’elle ne se plie plus à toutes ses volontés, il peut avoir l’impression que sa femme n’a plus besoin de lui, et qu’elle l’aime moins qu’auparavant. Blessé dans sa virilité, il s’empresse de se rassurer dans les bras d’une autre femme, plus passive, auprès de laquelle il peut à nouveau jouer au mâle puissant et protecteur.

Autres articles à lire:

tromper sa femme

 « Il me semblait que toute notre vie commune n’avait été qu’un vaste mensonge, et que nos dix ans de mariage étaient bons à jeter à la poubelle. »

Quelle que soit la cause de l’adultère, reste à savoir si le mariage est irrémédiablement brisé ou si les partenaires souhaitent se donner une nouvelle chance. Toute crise nécessite une évaluation de la situation et une renégociation. Il n’est pas facile de garder la tête froide et de chercher à comprendre les motivations et les intentions réelles de l’infidèle. Certaines femmes préfèrent s’accommoder tant bien que mal de l’inconduite de leur mari en adoptant la politique de l’autruche pour des raisons personnelles (sauvegarder leur statut social, épargner un divorce aux enfants, respecter une conviction religieuse, peur de la solitude). D’autres n’acceptent pas ce qui leur arrive, souhaitent se battre pour sauver leur mariage, mais sont si submergées par la souffrance et la colère qu’elles ont du mal à y voir clair. Pardonner à l’infidèle? Indispensable si l’on veut tourner la page… à condition que ce dernier regrette sincèrement le mal qu’il a causé et manifeste clairement sa volonté de respecter son engagement à l’avenir. Tout dépend de la solidité du lien affectif entre les conjoints et de leurs efforts pour venir à bout des problèmes qui les avaient conduits à une impasse. A tous deux il faudra de la patience, car la confiance, une fois trahie, met du temps à se restaurer. Ce qui empêche une authentique réconciliation? La récidive, le refus de tout compromis, la rancune, le mensonge, la personnalité perverse d’un des partenaires. La mort des sentiments.

 

Le club des infidèles

Le don Juan
Accumule les aventures sans s’investir émotionnellement, car l’intimité le terrifie. Le sexe est sa drogue et le mensonge, qui lui donne l’illusion du pouvoir, son sport favori. L’amour véritable? Inconnu au bataillon.

L’insatisfait
Son couple bat de l’aile, il se sent malheureux. Au lieu d’en parler à sa femme, il ronge son frein. Le jour où il croit rencontrer l’âme sœur, il n’hésite pas longtemps. Divorce quasi assuré.

L’indécis
Affirme aimer son épouse… et sa maîtresse. Adepte du changement dans la continuité, de la fidélité dans l’infidélité. Laquelle des deux femmes se lassera la première?

Le faible
Un bon bougre qui ne sait pas dire non. Ni à sa femme, qu’il adore, ni à l’inconnue rencontrée lors d’un voyage d’affaires. Infidèle occasionnel. Risque de détruire bêtement un mariage auquel il tient plus que tout.

L’impuissant
Coincé du zigouigoui. Même les films pornos ne lui font plus d’effet. Tente parfois de rallumer ses ardeurs auprès de dames frétillant du porte-jarretelles. Quitter sa femme? Il n’y songe pas. Pour quoi faire?

L’angoissé
Epouvanté par les rides de sa femme qui le renvoient à son propre vieillissement. Fréquente une jeunette en espérant rajeunir. Se met au fitness. Divorcera s’il en a les moyens.

L’homosexuel
S’est marié pour la façade ou parce qu’il voulait des enfants. Le jour où elle l’apprend, sa femme est horrifiée. Mais souvent elle l’aime. Que faire? Ce n’est pas lui qui tranchera.

L’adorable
N’a trompé sa femme qu’une fois en vingt ans de mariage. Bourré de remords. Ne recommencera jamais. N’aura pas assez d’une vie pour se faire pardonner et s’efforce depuis son faux pas d’être le meilleur des maris.